• Français
  • English

Hanche

La hanche est une articulation sphéroïde. À l’état normal, les différentes composantes de la hanche travaillent ensemble ce qui permet à l’articulation de glisser aisément sans susciter de douleur. Cependant, une maladie, une arthrite, ou une lésion peuvent perturber la fonction normale de cette articulation. Ceci peut causer une douleur à la hanche ou au niveau de l’aine, une faiblesse musculaire, et une limitation du mouvement. L’allongement de l’espérance de vie, qui va de pair avec un niveau d’activité physique plus élevé à mesure que l’on vieillit, font que les interventions de remplacement articulaire sont de plus en plus pratiquées.

Comment fonctionne la hanche?

Cette articulation sphéroïde fonctionne de la même manière que la jonction de l’automobile qui relie la roue à l’essieu; c’est ce qui vous permet de tourner dans différentes directions tout en gardant votre corps soutenu. La partie sphérique ou tête fémorale, située à l’extrémité supérieure de l’os de votre cuisse (fémur), se trouve dans une cavité appelée acétabulum. Le cartilage consiste en une couche de tissu mou qui recouvre la tête et tapit la cavité, permettant à la tête de bouger avec aisance dans la cavité. Vous n’avez droit qu’à un seul revêtement cartilagineux votre vie durant ; Il ne peut pas se régénérer en cas de dommage ou d’usure.

La douleur à la hanche

Une douleur à la hanche peut survenir pour plusieurs raisons ; celles-ci sont généralement classées en trois catégories: les anomalies de hanche primaires, les anomalies de hanche secondaires, et la douleur projetée venant d’autres régions. La douleur de hanche primaire résulte typiquement d’anomalies siégeant au niveau même de l’articulation, incluant la tête fémorale (la boule à l’extrémité supérieure de l’os de la cuisse), la cavité de la hanche (acétabulum), et le labrum (tissu mou entourant la cavité). Cette douleur peut résulter d’une usure du cartilage de la tête fémorale ou de la cavité (arthrite), de déchirures du labrum, d’une forme anormale de la partie sphérique, de la cavité (empiètement fémoro-acétabulaire), d’une inflammation des tissus à l’intérieur de l’articulation (synovite), d’une fracture (fractures de stress ou lésion), ou d’une infection. Les problèmes de hanche secondaires sont liés à une lésion, une faiblesse, ou une inflammation des structures entourant la hanche, plus particulièrement les muscles, tendons et tissus mous. La douleur de hanche peut être en relation avec n’importe lequel des muscles ou tendons (étirements/déchirures musculaires, étirements/déchirures tendineuses) ou une inflammation de ces mêmes muscles, tendons ou tissus mous. Il est intéressant de noter que la faiblesse des muscles entourant la hanche peut aussi causer une douleur. La douleur projetée est une douleur provenant d’autres régions du corps, qui irradie vers la hanche, ou qui est ressentie au niveau de la hanche. Ces régions comprennent le bas du dos (pincement de nerf), l’inflammation de l’articulation sacro-iliaque (inflammation d’une articulation du bassin), une faiblesse musculaire, le genou (arthrite ou lésion), et autres. Le traitement d’une douleur à la hanche nécessite l’évaluation par un médecin. Cette investigation précisera le moment de survenue et le siège de la douleur et comportera un examen clinique avec des radiographies de la région concernée par la douleur. Cela permettra de déterminer la cause et de définir les options thérapeutiques.

L’arthrite de la hanche

L’arthrite désigne simplement l’inflammation d’une articulation entrainant de la douleur, un œdème, une raideur, une instabilité et souvent une déformation. Une arthrite sévère de la hanche accompagnée de douleur peut interférer avec les activités de l’individu et restreindre son mode de vie. Si vous éprouvez une douleur de la hanche due à une arthrite de la hanche, il est important de savoir qu’il existe des traitements. Une articulation peut être affectée par divers type d’arthrites. Parmi les plus communes, citons l’arthrose (maladie articulaire dégénérative), l’arthrite rhumatoïde, l’arthrite psoriasique, et le lupus. Les arthrites rhumatoïde, psoriasique, et lupique, sont souvent associées à d’autres maladies qui pourraient nécessiter les soins d’un rhumatologue ou d’un autre médecin spécialiste. L’arthrose ou maladie dégénérative des articulations est la forme la plus fréquente d’arthrite qui atteint le plus souvent les hanches, les genoux, les chevilles, ainsi que les articulations du pied. L’arthrose est aussi connue comme l’arthrite de l’usure” car le cartilage s’est usé tout simplement. Aussitôt que le cartilage se détériore, l’os devient soumis à un niveau de stress plus important, entrainant la douleur, la raideur et l’incapacité. Une arthrite sévère s’accompagnant d’une détérioration de tout le cartilage, résultera en un frottement des os l’un contre l’autre, que certains appellent “bone on bone arthritis”.

Causes et Facteurs de risques

La cause la plus fréquente de l’arthrose est génétique, puisque la durabilité du cartilage de chaque individu est conditionnée par les gènes. Si vos parents font de l’arthrite, vous pourriez être exposé à un risque accru de maladie articulaire dégénérative. De plus, l’arthrose peut être la conséquence d’un traumatisme ancien, de maladies métaboliques comme la […]

Symptômes

La douleur est le symptôme le plus fréquemment noté chez les patients qui souffrent d’arthrose. La douleur de l’arthrite de la hanche est habituellement décrite comme siégeant dans l’aine ou la cuisse ; elle est souvent accentuée par l’activité et soulagée par le repos. Elle peut survenir la nuit et, dans les cas graves, elle peut […]

Diagnostique

Le diagnostic d’arthrose est posé par le médecin à la suite d’un entretien avec le patient, orienté vers l’histoire de la maladie et les symptômes, la réalisation d’un examen clinique et de radiographies de la région affectée. En général, Il n’est pas nécessaire de demander une IRM pour faire le diagnostic d’arthrite, puisque dans la […]

Traitement

Il existe de nombreuses alternatives pour le traitement de l’arthrose de la hanche. Les traitements proposés vont dépendre de l’intensité de la douleur que vous ressentez et de la gravité de l’arthrose.

Traitement non-chirurgical 

La première ligne de traitement comprend souvent les options qui n’ont pas recours à la chirurgie.

Les options pour le traitement non-chirurgical incluent:
1). Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou acétaminophène
2). Des infiltrations au niveau de la hanche, d’intérêt limité, mais qui peuvent aussi être bénéfiques pendant que l’on recherche d’où vient la douleur (par exemple distinguer une douleur dorsale d’une douleur au genou). L’effet des infiltrations de hanche peut durer jusqu’à plusieurs mois, cependant, il n’est habituellement pas recommandé de répéter ces infiltrations.
3). Pour certains patients, l’utilisation d’une canne ou de béquilles peut permettre de soulager l’articulation douloureuse.
4). Un programme d’étirement ou de physiothérapie est préconisé par certains, mais le soulagement que cela pourrait apporter est peu probable lorsque l’on se trouve à un stade avancé d’arthrite.

Traitement Chirurgical 
Si le traitement non-chirurgical échoue et que la douleur persiste, la meilleure option à considérer serait peut-être un remplacement total de la hanche.